Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00304
Titre critique breton : Sant Kare (Itron Varia a Druez)
Titre critique français : Saint Kare (Sainte Marie de Pitié)
Titre critique anglais : Saint Kare (Sainte Marie de Pitié)
Résumé :
Un jour, Jean Bizien, homme de Saint-Karé, reçut plusieurs appels de la Vierge lui demandant d’élever une chapelle pour y mettre son image. Ce qu’il fit après avoir consulté son recteur.
Puis en 1666, M. de Perrien, comte de Saint-Karé en fit élever une plus grande à la joie de Jean Bizien. A sa mort, le chariot qui le portait ne put aller à Lanvellec, montrant la volonté divine de le voir enterré à Saint-Karé.
Bizien baptisa l’image du nom de Notre Dame de Pitié. Nombre de pèlerins se rendent à Saint Karé, l’invocation de Notre Dame assurant des miracles :
– Marie Pauline Droniou, sauvée après être passée sous la roue du moulin du Run.
– Charles Le Guern qui, se moquant toujours du monde, avait eu la langue coupée, la vit repousser afin de pouvoir se confesser pour ses Pâques.
Vierge bénie, maintenez chez les Bretons la foi et le culte des saints.

Thèmes : Vies de saints
Note :
[d’A. Le Braz] : Composé par J.M. Le Jean (I.M. Ar iann = Eostik Koat an Noz, 1831-1877), sous le nom de « Gwerz Itron Varia a druez, patrounez chapel nevez Zant-Kare », et vendu en Feuilles Volante (C-00194).
Saint Karé en Lanvellec.

Versions (1 version, 1 occurrence )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook