Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02177
Titre critique breton : Buhez La Tour d’Auvergne
Titre critique français : Vie de La Tour d’Auvergne, premier grenadier de France
Titre critique anglais : Life of La Tour d’Auvergne, the best of French
Résumé :
Né le 23 décembre 1743 à Carhaix. Études à Quimper, toujours prêt à rendre service. À l’armée devient vite sous-lieutenant. Lutte avec l’Espagne contre les Anglais et reçoit la croix d’honneur. Puis, l’Espagne ayant déclaré la guerre à la France, il s’illustre dans la prise de Saint-Sébastien puis au bord de la Bidassoa. Lors du retour en mer, il est fait prisonnier par les Anglais mais son courage les incite à le rendre à la France. Devient colonel avec approbation de ses hommes. À 55 ans, il se rengage pour remplacer le fils de son ami Le Brigant. Un officier lui tombe dans les bras, le remerciant de lui avoir sauvé la vie autrefois. Il sème la terreur parmi les ennemis avec sa « colonne infernale ». Bonaparte le décora d’un sabre d’honneur et le nomma premier grenadier de France. Le 27 juin 1800, il fut transpercé par la lance d’un hulan autrichien à Oberhausen et mourut sur le champ.
Moreau éleva un monument en sa mémoire, puis le roi de Bavière également. La ville de Carhaix décide de lui dédier une statue et l’on vit une grande foule et de nombreuses personnalités venues pour honorer le héros.
Soyons dignes de lui.

Thèmes : Guerres napoléoniennes ; Résumés de vie, destinées, vies de personnages historiques ; Autres circonstances de louange ; Chansons lettrées avec auteur connu
Note :
Composition A. Lédan.

Études

Versions (1 version, 6 occurrences )

Renvois Feuilles Volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook