Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02301
Titre critique breton : Mari Ar C’hozh
Titre critique français : Marie Ar C’hoz
Titre critique anglais : Marie Ar C’hoz
Résumé :
Marie ar C’hoz était une fille comme il faut mais elle a été débauchée par le fils aîné de la maison et elle s’est trouvée enceinte. L’enfant était mort-né et elle alla le jeter dans le puits de sa voisine. Celle-ci trouva l’enfant en allant chercher de l’eau et alerta le curé. On fit venir un médecin de Morlaix qui examina des femmes : Marie ar C’hoz fut ainsi reconnue coupable et conduite à la prison de Rennes. Par son procès le parlement de Rennes la condamna à mort. À travers la fenêtre de sa prison elle implore Jésus : à peine midi sonné, elle sera cendre et charbon. Les moines du Couvent Bleu et les frères de Saint François me confessaient : – « Courage ma fille, quand tu en aurais tué cent, tu iras au Paradis à l’instant même ».

Thèmes : Infanticides
Note :
Motif final identique M-00215.

Versions (1 version, 1 occurrence )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook