Kanaouennoù an hengoun dre gomz e brezhoneg
kavet el levrioù, kelaouennoù ha dornskridoù
Distro d’an enklask

Resisadurioù diwar-benn ar c’han

Dave : M-00146
Titl unvan e brezhoneg : Gwerz ar gouign hag ar pezhioù aour
Titl unvan e galleg : Le gâteau et les pièces d’or
Titl unvan e saozneg : The cake
Diverradur :
Un jeune homme allant faire ses invitations pour son mariage voit un pendu qui avait été camarade de jeunesse et s’écrie : « Ami, j’aurais aimé que tu assiste à mon mariage ».
Le jour du mariage, à l’étonnement de tous, le pendu est là : « Plutôt que de m’inviter à ton banquet, tu aurais mieux fait de demander que Dieu me pardonne ». Et il partit dans un embrasement qui brûla habits, cheveux des garçons et coiffes des filles. Craignant que la justice lui reproche leur amitié, le jeune marié s’enfuit le lendemain des noces laissant sa femme comme veuve pendant 25 ans. Il devint homme de confiance d’un seigneur d’un pays lointain.
De leur union, sa femme avait eu un enfant qui, bien élevé, devint prêtre. Son père eut, le lendemain de son ordination, un rêve lui disant de retourner vers les siens. Il demanda congé, au grand regret de son seigneur et refusant tout gage. Celui-ci lui demanda de faire un gâteau et mit en cachette dans le gâteau les pièces d’or refusées par son homme de confiance. Et au moment du départ il lui fait trois recommandations : se signer au nom de Dieu là où il arrive, une trompe pour éloigner les dangers, le gâteau à rapporter chez lui. La trompe le sauve de voleurs. Arrivé chez lui, sa femme ne le reconnait pas, mais accepte de le loger du fait de l’heure tardive. Il croit que sa femme menait mauvaise vie avec un prêtre. Au moment où il s’apprête à le tuer, il fait un signe de croix, le prêtre se réveille et appelle sa mère au secours. Son père comprend son erreur et demande pardon à son fils et sa femme. Embrassades et larmes. Ils mangent alors le gâteau et y trouvent 100 louis d’or.

Tem : Diverradurioù buhez, tonkadurioù, buhezioù tud istorel ; Estlamm
Keñveriañ ar stummoù resis :
Voir la relation avec le chant gallois.

Stummoù resis (2 stumm resis, 5 degouezh )

Liammoù gant Follennoù Distag



Distro d’an enklask
Darempred Pajenn Facebook