Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00295
Titre critique breton : Gwerz Itron Varia ar C’hozh Yeoded
Titre critique français : Gwerz de Notre Dame du Kozh-Ieodet
Titre critique anglais : Gwerz of Notre Dame of Kozh-Ieodet
Résumé :
Une place sainte au bas de la rivière du Guer, la première église élevée en Bretagne à la Vierge. En 72 fut bâti le Guéodet.
Un disciple de Joseph d’Arimathie fut le premier évêque de Lexobie : Drennalus. Puis Gwenaël fut consacré par Melchidias. Saint Tugdual y fut évêque soixante-trois ans.
Des barbares nommes Danois, conduits par leur chef Hasterin (Hasting) brûlèrent Lexobie.
Le prince Moruen, roi de Dol, craignant la disparition de cet évêché à la mort de Cerranus, le dernier évêque de Lexobie, nomma Gratien à Tréguier.
Mais une chapelle fut reconstruite au Koz Guéodet et une source jaillit, opérant de multiples miracles. Un mot ne suffirait pas pour les rapporter et les écrire. Au Koz Guéodet, il y a un remède pour toute les maladies. Le pardon dure tout le mois de mai, pour donner le temps de gagner des indulgences.

Thèmes : Vies de saints
Note :
Voir les articles de La Borderie sur la réalité de l’existence d’une très ancienne cité au Koz Guéodet : résidence des évêques de Tréguier au Vie et VIIe siècles. Ainsi que la mention de d’Argentré (1580) sur le Koz Guéodet.

Études

Versions (1 version, 1 occurrence )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook