Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00022
Titre critique breton : Kenavo ar beleg merzher
Titre critique français : Les adieux du prêtre martyr
Titre critique anglais : The farewell of the martyr priest
Résumé :
Le vicaire de Saint-Maurice a donné sa vie à Dieu en sacrifice.
– « L’échafaud est dressé pour me décapiter à cause de ma fidélité à Dieu.
Les chrétiens resteront seuls comme des orphelins. Jésus, soyez leur force.
Adieu, parents et amis, je vais quitter la terre pour les Béatitudes ».

Thèmes : Combats de Chouans, la Chouannerie ; Problèmes religieux (Révolution, XIX-XXe), anticléricalisme
Note :
Notes historiques [de F. Cadic] : L’abbé Briend fut guillotiné à Lorient le 6 mai 1794. Il était vicaire de Saint-Maurice (Saint-Guyomard) à côté de Malestroit. Il était en outre de la famille du chef royaliste, Joseph Briend, de Peillac qui venait de tuer à Saint-Allouestre, Hémon, l’administrateur de Josselin. Joseph Briend sera lui aussi décapité quelques années plus tard.

Comparaison entre versions :
Chant composé à l’origine en français. M. L’abbé Lorcy et l’abbé Le Garff ont recueilli le chant en breton.

Versions (1 version, 3 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook