Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02303
Titre critique breton : Lizher diwezhañ e vestrez
Titre critique français : La dernière lettre de sa maîtresse
Titre critique anglais : His mistress’s last letter
Résumé :
Inspiré par Abélard, Horace, Tibulle etc. le jeune homme raconte en cinquante-neuf couplets de 4 vers ses amours malheureuses avec une jeune fille charmante de l’évêché de Tréguier. Quand il dut quitter le pays, ils s’étaient jurés, à Noël, devant de saint sacrement, de s’aimer leur vie durant. Quand il revint la voir quinze jours après, elle lui avoua, en proie aux plus cruels tourments, qu’elle est contrainte de se marier à un autre. Il promet de ne pas la délaisser, continue à rêver d’elle. Ils s’écrivent des lettres d’amour. Au bout de neuf mois, une lettre d’une de ses amies annonce la mort de la jeune fille. Le jeune homme garde dans son armoire la dernière lettre de sa bien-aimée. Triste, il dépose son amour sur sa tombe en attendant de jouir avec elle des joies du Paradis.

Thèmes : Autres refus des parents
Note :
Voir M-02235 et Ollivier 471.

Versions (1 version, 1 occurrence )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook