Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02448
Titre critique breton : Diviz etre ur person hag ul labourer douar
Titre critique français : Dialogue entre un curé de campagne et un paysan
Titre critique anglais : Dialogue between a country priest and a peasant
Résumé :
« – M. Le recteur, ma femme est morte et vous prie de faire le nécessaire pour sa libération. – Quelle classe souhaitez-vous : 100, 50 ou 25 écus ? – je suis prêt à payer deux fois plus et à vendre ma chemise pour la sauver. Doublez prières, cierges, choristes, cloches et eau bénite. »
« – M. Le Recteur, je suis venu vous payer si vous pouvez me prouver que vous avez bien travaillé. Avez-vous une garantie signée par Notre Seigneur ? – Tu oses insulter les mystères de la foi ! – Et vous, vous êtes pire que Judas en nous vendant la mort de Jésus et en osant demander 100 écus sans prouver avoir fait votre travail. »
Comprenez, vous, les pauvres, pour entrer au Paradis, il faut payer le droit de passage. À moins que ce ne soient les prêtres qui n’aient inventé cela. C’est alors eux qui devront payer pour être sauvés.

Thèmes : Problèmes religieux (Révolution, XIX-XXe), anticléricalisme ; Des prêtres, des religieux ; Chansons lettrées avec auteur connu
Note :
Composition de Jean-Marie Taoc ou Bloch. Les deux noms sont indiqués sur des Feuilles Voalntes différentes.

Versions (3 versions, 3 occurrences )

Renvois Feuilles Volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook