Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02467
Titre critique breton : Ar vestrez a lavar gevier war he madoù
Titre critique français : La maîtresse qui ment sur son patrimoine
Titre critique anglais : The mistress who lies about her heritage
Résumé :
La première fois que je vis mon aimée, belle comme la lune, je lui demandais si elle était riche. – « Je suis fille de riche paysan : 4 charrettes ferrées, 18 chevaux… » Mais une fois chez elle, il n’y avait qu’un vieux pot, deux écuelles et deux cuillères, deux lits aux draps qui écorchaient les genoux… Garçons, ne vous fiez pas aux paroles des filles !

Thèmes : Ruses, stratagèmes pour gagner l’amour ; Conséquences drolatiques des aventures ; Mariages d’intérêt

Renvois

  • Ar vestrez gaouiat (ref. M-00419)
    Note : Motif : « La maîtresse prétend être riche. Mais il n’y a reine chez elle. »


Retour à la recherche
Contact Page Facebook