Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00282
Titre critique breton : Buhez sant Gwilherm
Titre critique français : Vie de saint Guillaume
Titre critique anglais : Life of Saint Guillaume
Résumé :
Ce fut un grand miracle de voir le changement d’un homme qui ne faisait cas ni de pape ni de roi et qui devint serviteur de Dieu.
Fils d’un duc de France, orphelin de bonne heure, il s’adonna à la débauche, cruel, traître même pour ses amis, il ravit la femme de son frère, persécuta le Pape. Déclaré hérétique, il confisqua les biens des évêques.
Mais saint Bernard prit un jour le sacrement et, face au tyran, il lui rappela ses méfaits et l’exhorta au repentir.
Guillaume tombe face contre terre et invoque Dieu de le pardonner. Il va auprès d’un ermite qui lui donne une pénitence adaptée à ses crimes :
– distribuer tous ses biens pour avoir volé ceux de l’église.
– porter une chemise de crin pour avoir violé sa belle-sœur.
– porter sur la peau nue des habits de fer et ne plus les quitter pour avoir tué.
– aller implorer le pardon du pape qui l’avait excommunié.
Puis Guillaume se réfugia dans un désert, résistant à l’Esprit du Mal. Le peuple, les rois vinrent le visiter. Par ses prières il faisait de nombreux miracles. Il faisait aussi des prophéties.
Après sa mort, canonisé par le pape, son corps fut enterré à Maleval où il continua à faire de nombreux miracles.
Patron des pénitents, priez pour nous que nous soyons sauvés par votre mérite.

Thèmes : Vies de saints
Note :
Maleval en Bourgogne.
Le pape Célestin II l’a canonisé du temps qu’était roi en France, Louis, septième du nom.


[d’É. Souvestre] :
Guillaume, duc de Guienne, comte de Poitiers, fut effectivement un des plus vicieux princes de son temps. La femme enlevée était celle du vicomte de Chatellerault et son excommunication fut prononcée par l’évêque de Poitiers.

[de L. Le Guennec)
Pièce mise en vers par Guillaume de Boishardy, apothicaire, prêtre et poète breton au XVIIe siècle. Né à Landerneau avant 1630. Veuf après sept ans de mariage, il se fit prêtre en 1661.

Versions (2 versions, 3 occurrences )

  • Date de collecte : Avant 1891
    Lieu de collecte : Basse-Bretagne (Breizh-Izel)
  • Date de collecte : Avant 1895
    Lieu de collecte : Léon (Bro-Leon)
    • Version 2a : Cantiq war buhez sant Guillerm pattrom ann oll penitantet

      Langue : Breton
      Type : Texte
      Ouvrage : Milin (Gabriel), Manuscrits
      Position dans l’ouvrage : Ms [18] - Mvol 58, chant n° [93]
      Note : Manuscrit Botmeur - Composition du prêtre Guillaume DU BOISHARDY
    • Version 2b : Cantiq war buhez sant Guillerm pattrom ann oll penitantet

      Langue : Breton
      Type : Texte
      Ouvrage : Gwerin, 1961-1997
      Auteur de l’article : Elies (Fañch], Le Floc’h (Loeiz)
      Position dans l’ouvrage : 1962 - Tome 3, p. 277-283, chant n° 93
      Note : Manuscrit Botmeur - Composition du prêtre Guillaume DU BOISHARDY
      Voir en PDF



Retour à la recherche
Contact Page Facebook