Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00292
Titre critique breton : Sant Yann Bubri
Titre critique français : Saint Jean de Bubry
Titre critique anglais : Saint Jean of Bubry
Résumé :
Écoutez tous une chanson composée sur une comète restée invisible depuis 17 ans. Saint Jean de Bubry l’a vue, la nuit de Noël à Bubry dans le cimetière et fut effrayé. Il avait fait le pire ! Tué père et mère, violé ses trois sœurs et tué l’enfant qu’elles avaient eu.
Personne ne pouvait dormir aux cris des trois innocents réclamant le baptême pour eux et l’extrême-onction pour leur mère.
Saint Jean de Bubry dit à sa sœur de préparer ses affaires pour errer par le pays afin de trouver un prêtre pour les marier. – « Il n’y a pas de prêtre en Basse-Bretagne qui marierait frère et sœur ».
Sur la grève de Port-Louis, saint Jean de Bubry demandait : – « N’avez-vous pas vu passer trois femmes au visage mince, vêtues de soie jaune, montées chacune sur un poulain noir ? ».
– « La mer s’empourpre à ma vue, le terre ne me supporte pas, les pierres se fendent sous mes pas. Je vais prendre la résolution d’aller chaque jour à la messe, et chaque deuxième jour à confesse…/… … ».

Thèmes : Vies de saints
Note :
[de Le Diberder] : Chant sûrement incomplet. Il s’interroge sur la réalité d’un saint Jean de Bubry et entrevoit la possibilité de substitution de Yves à Jean (Iwann - Yann) puisqu’on trouve la chapelle de saint Yves Bubry sans qu’on sache que saint Yves soit venu à Bubry.

Versions (3 versions, 7 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook