Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01075
Titre critique breton : Kenavo ar martolod d’e zous
Titre critique français : L’adieu du matelot à sa douce
Titre critique anglais : The farewell of the sailor to his sweet-heart
Résumé :
Les ancres sont levées, les voiles s’enflent. Mon cœur ne fait que soupirer. Adieu Linaïg, peut-être pour toujours. Bientôt mes yeux ne verront plus que la mer.
Mon étonnement fut grand en entrant dans le bateau de voir comme un château balancé sur la mer, 80 canons, l’extrémité des mâts plus haute que ne l’est le sommet de la tour au-dessus du cimetière, des fils croisés en tous sens.
Ma tête tourne, mon cœur s’ouvre.

Thèmes : À l’armée

Versions (1 version, 3 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook