Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-02020
Titre critique breton : Intañv al lochenn
Titre critique français : Le veuf de la chaumière
Titre critique anglais : The widower of the chalet
Résumé :
Heureux de mon sort, jamais je n’ai été attaché à or ni argent. Mais aujourd’hui, mon épouse aimée décédée, je suis en peine avec mes six enfants dans ma chaumière. J’étais le père le plus heureux entre la sagesse de ma femme et l’amour de mes enfants.
Et maintenant je vois ma fille en pleurs. Arriverai-je à marier ma fille, à faire de mon fils un homme vaillant ? Alors je serais encore heureux dans ma chaumière.
Dans mon lit de terre, au cimetière de Rumengol, quand mes enfants viendront prier sur ma tombe, ayez pitié Vierge Marie de Rumengol de l’âme du pauvre veuf de la chaumière.

Thèmes : Difficultés diverses ; Chansons obscures, incomplètes
Note :
Adaptation par l’abbé François-Marie Clec’h (1788-1872) d’un chant français intitulé « Le Veuf de la Chaumière ». Attribué également à Le Scour [voir Ollivier, Catlogue Bibliographique, p. 182, note (1)].

Études

Versions (12 versions, 22 occurrences )

Renvois Feuilles Volantes



Retour à la recherche
Contact Page Facebook