Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00214
Titre critique breton : Karantez kloareg n’ho po ket (Margodig Gillard)
Titre critique français : N’aimez pas les clercs (Marguerite Gillard)
Titre critique anglais : Do not love clerics (Marguerite Gillard)
Résumé :
Quand j’allais à l’étang, j’y jetais un drap de lit avec un innocent dedans. Des pêcheurs m’ont vue, me firent prendre et envoyer en prison à Nantes.
Le capucin au prêche citait Marguerite Guillard en exemple aux jeunes filles. Elles vont la voir dans sa prison :
– « Amour de clerc, n’ayez pas. Comme je les accouchais, il broyait les enfants ».
A la lecture de la sentence, l’eau tombe de ses yeux et ses narines saignent.
– « Marguerite, combien avez-vous eu d’enfants ? ». – « Une pierre rousse dans la prairie de mon père le sait. Trois sous cette pierre, un autre dans le puits, un sous le seuil et un autre sous la pierre du foyer. Je ne sais comment l’enfer ne m’a pas engloutie ! ».

Thèmes : Infanticides

Versions (3 versions, 4 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook