Kanaouennoù an hengoun dre gomz e brezhoneg
kavet el levrioù, kelaouennoù ha dornskridoù
Distro d’an enklask

Resisadurioù diwar-benn ar c’han

Dave : M-00137
Titl unvan e brezhoneg : Marv kure ar Manegwenn
Titl unvan e galleg : La mort du vicaire du Mané Guen
Titl unvan e saozneg : The death of the curate of Mané Guen
Diverradur :
Sur les jeunes gens de Baud qui ont tiré au sort et sorti un billet noir. Ils décident de lever un drapeau blanc qu’ils accrocheront à un hêtre sur le Maneguen.
– « Allez vite le descendre, je donnerai un écu à chacun ». – « Monsieur le vicaire, gardez votre écu, nous n’irons pas l’enlever ».
Le vicaire grimpe lui-même, sans savoir qu’une branche a été sciée. Il tombe.
Visage écorché, côtes dérangées, le rebouteux ne peut le guérir et il trépasse.

Tem : Gwallzarvoudoù, darvoudoù poanius, tangwalloù, beuzadegoù, emlazhoù
Notenn :
[de F. Cadic] : De jeunes conscrits de Baud, mécontents de partir pour 7 ans à l’armée, mettent un drapeau blanc sur le Manéguen, là où les réfractaires avaient l’habitude de le faire.
L’abbé Louis Rieux, vicaire résidant au Maneguen, fit les frais de la mauvaise plaisanterie conçue à l’intention des gendarmes. Le 12 février 1847, on l’enterrait au cimetière de Guénin.
La réprobation fut générale devant cet acte et il n’y eut plus de drapeaux blancs au Manéguen. Les derniers réfractaires disparaissaient.

Stummoù resis (10 stumm resis, 18 degouezh )



Distro d’an enklask
Darempred Pajenn Facebook