Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00168
Titre critique breton : Mibien Euret
Titre critique français : Les fils Euret
Titre critique anglais : The Euret sons
Résumé :
Marc et Robert Euret décident d’aller à la soirée de Coaturjo. Ils y trouvent la porte fermée. Tous sont couchés. Marc Euret insiste et demande du feu pour fumer. Refus. – « J’ai entendu dire que vous êtes de méchants gars ».
La porte brisée, le vieux Le Triquier est tué ainsi que tous les gens de la maison et ils y mettent le feu.
Dix-huit archers sont envoyés pour s’emparer des fils Euret. Mark leur fait front, en tue 17 et laisse la vie au 18ème pour aller chercher du secours.
Un jeune archer de 17 ans relève le défi et part à leur recherche, rencontre Robert Euret et après deux heures et demi de combat, réussit à le garrotter.
Le combat reprend alors avec Marc Euret mais après quatre heures de lutte l’haleine manqua à l’archer.
– « Tu étais pris, là, mon frère, sans le bon gars Marc Euret ».

Thèmes : Vies déréglées, sorcellerie, bandits, bons à rien
Comparaison entre versions :
Les différentes versions parlent de Mark (Markig) et Robard (Rogard) Euret.
Coaturjo = Coat ar Faou = Coat an Fao (La version d’H. Violeau, recueillie à Quénécan d’un charbonnier de Séglien, dit Coat-an-Fao. Les ruines du château de Coat-an-Fao sont en Séglien).
Le vieux Le Triquier = Tetic = Troadec = Talec (La version de Violeau précise Teliaw Troadec).
Mari an Tilik = Mari Troadec.

Versions (7 versions, 17 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook