Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00321
Titre critique breton : Marc’harid Laorañs salvet deus ar groug
Titre critique français : Marguerit Laurent miraculée de la potence
Titre critique anglais : Marguerit Laurent who by some miracle survived the gallows
Résumé :
Grâce à sainte Anne et à N.D. du Folgoat, une jeune fille a été trois jours sur la potence sans mal.
Elle disait à son clerc : – « Je suis à l’aise, mon cœur est dispos, va au manoir pour me faire détacher de la potence ».
Le clerc dit venir de converser avec Marc’harid Lorañz. – « Tais-toi, clerc menteur, je ne te croirais que si ce chapon rôti chantait ». Et le chapon se mit à chanter. Le sénéchal fit seller sa haquenée et va voir Marc’harid Lorañz.
– « Descendez Marguerite et vous serez gouvernante chez moi ». – « Je ne boirai ni ne mangerai que je n’ai été au Folgoat et à Sainte-Anne sur mes genoux si mon cœur peut résister ».
On voyait les traces de ses genoux sur les pierres tombales.
Entre la chapelle Saint Laurent et celle de Saint Nicolas, M. Lorañs a terminé sa vie.

Thèmes : Miracles, apparitions

Versions (9 versions, 17 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook