Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01140
Titre critique breton : N’am bo ket ur c’hakouz
Titre critique français : Je ne veux pas d’un lépreux
Titre critique anglais : I do not want a leper
Résumé :
Créateur du ciel et de la nuit, je passe mes nuits à songer à ma douce mais la maladie me tient cloué sur mon grabat.
– « Le cœur que tu m’avais donné, mon aimée, je ne l’ai ni perdu ni mis à nul mauvais usage, mais mêlé avec le mien ». – « Qui me parle ainsi, moi qui suis noire comme un corbeau ». – « Quand vous seriez noire comme une mûre, vous êtes blanche pour qui vous aime ». – « Je ne vous ai pas donné mon cœur, vous êtes lépreux ».
Comme la pomme est le cœur de la femme. Elle est belle à voir mais elle cache un ver. Comme la fleur au bord de l’étang est l’amour de la jeune fille. Il tourne toujours. Dans un peu de temps je serai mort et m’en irai en Purgatoire.

Thèmes : Épidémies, famines ; La maladie ou la mort

Études

Versions (5 versions, 19 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook