Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01033
Titre critique breton : Fondit hoc’h aliañs
Titre critique français : Brisez votre alliance
Titre critique anglais : Break your ring
Résumé :
Un jeune meunier de Quintin (Josselin, Kochelin...) s’est levé de bon matin pour aiguiser son moulin et se met à pleurer : – « J’ai entendu dire que ma belle est fiancée. Avant qu’il ne fasse nuit, j’irai la voir ».
– « Bonjour, jeune fille, vous n’êtes pas joyeuse comme à l’ordinaire ». – « Mes parents m’ont fiancée contre mon plaisir ». – « Rompez, jeune fille, prenez celui qui est à votre goût ». – « Vous avez raison, jeune homme, avant ce soir, je parlerai à mon père ».
– « Vous êtes fiancée, il faudra finir ce qui est commencé ». – « Il n’y a évêque en France, recteur ou commandant, capable de me marier si je ne le veux pas ».

Thèmes : L’amour vainqueur malgré les oppositions diverses ; Autres refus des parents

Versions (21 versions, 43 occurrences )

Renvois

  • Un tammig em eus kalon diaes (ref. M-00919)
    Note : Motif : « On est venu me dire que ma maîtresse était promise. Avant la fin de la nuit, j’irai la voir. »
  • Ma zad en deus man dimezet d’un ivour (ref. M-01008)
    Note : Motif : « Votre sentiment a-t-il changé, jeune fille ? Il n’a pas varié, mais mes parents m’ont mariée contre mon plaisir. »
  • Plac’hig, petra am eus klevet (ref. M-01011)
    Note : Motif : « On est venu me dire que ma maîtresse était promise. Avant la fin de la nuit, j’irai la voir. »


Retour à la recherche
Contact Page Facebook