Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Interprète :

Référence : D-00757
Nom : MEHAT
Prénom : Françoise
Lieu associé : Laniscat (Lanniskad) [Canac’h Laëron]
Métier : Agricultrice
Notice :
Kemener, Carnets de route, p. 76 : Née à Canac’h Laëron en Laniscat le 21 octobre 1887, décédée à Laniscat le 3 mai 1994 à l’âge de 107 ans. De tous les chanteurs que j’ai rencontrés. Françoise est sans conteste la personne qui m’a le plus impressionné. Elle possédait une intelligence remarquable et un caractère déterminé. C’est un de mes voisins. sachant que les chants bretons traditionnels m’intéressaient. qui me conseilla d’aller la voir. Elle était déjà bien vieille, âgée de 95 ans, et aveugle depuis une trentaine d’années. A l’écoute des premiers chants. je sus que j’étais en présence d’un véritable
trésor. Les textes et les airs provenaient du fonds ancien. sa manière de chanter était sûre, sa voix encore ferme et juste malgré l’âge. Elle me raconta qu’elle avait obtenu son certificat d’études en 1900 et que, déjà à l’époque, elle avait des problèmes de vue ; mais son père n’avait pas voulu l’équiper de lunettes, sous prétexte qu’une de ses soeurs avait eu des problèmes d’yeux et qu’elle avait quand même bien vécu ! Ses chants, elle les avait appris le soir à la veillée ou dans l’étable, alors que le village se retrouvait pour conter et chanter à la chaleur des bêtes, et ceci avant 1900. Ces chants, c’est surtout sa mère qui les chantait : elle était née au village de Restirou en Laniscat en 1847 ; c’est là qu’elle décéda en 1902. Son père, né le 5 novembre 1835. dut partir comme conscrit et participa aux batailles de Solférino et de Magenta. Il alla ensuite en Afrique du Nord et revint après 7 années d’absence. Il fit le trajet à pied depuis Rennes,. et trouva, à son retour, tous ses biens vendus. Il mourut le 28 décembre 1911. Elle me disait qu’on lui avait proposé d’aller chanter à Paris au début du siècle. mais elle y avait renoncé à cause de la mauvaise réputation qui s’attachait alors aux chanteurs. Elle demeura dans son village natal tout le temps de son activité d’agricultrice et y éleva ses neveux. A la fin de sa vie, elle se retira dans une petite maison du bourg avec une de ses nièces ; c’est là que je suis allé lui rendre visite et l’enregistrer les 12.11.1982, 4.12.1982 et 28.1.1983. Sa mémoire et sa vivacité d’esprit m’ont permis de recueillir beaucoup de ses gwerz.

Liste des chants recensés pour cet interprète : (12 chants)

Titre critique breton Titre critique français Titre critique anglais


Retour à la recherche
Contact Page Facebook